LES TARDIGRADES : “Étincelles dans la pénombre ou ma vie d’anguille”

“Étincelles dans la pénombre ou ma vie d’anguille” : Huit adultes de l’association Ré-Clé-Ré mènent l’enquête sur l’anguille, un mystérieux poisson migrateur, et vous présentent une mise en jeu et en espace, un documentaire théâtral avec la Compagnie des Tardigrades.”

Depuis le confinement, le travail sur le projet « Étincelles dans la pénombre ou ma vie d’anguille » se poursuit à la maison et par vidéo conférence. Le projet est commencé depuis octobre 2019, et sera poursuivi jusqu’à sa naissance (représentation théâtrale prévue fin juin ??)
Après avoir finalisé le texte du spectacle et obtenu la validation d’Eric Feunteun le spécialiste scientifique, nous avons écrit la mise en espace / scène sur papier la semaine du 16 mars.
La semaine du 23 mars nous a permis de valider la distribution avec tout le monde, avec qui nous avons parlé par téléphone et par courriel. Des textes ont été imprimés et distribués à domicile pour ceux qui ne pouvaient se débrouiller à la maison. Nous avons tous téléchargé l’application ZOOM pour organiser des vidéo-conférences. C’était un défi et nous y sommes arrivés ! A partir de ce moment, des séances de travail individuelles et collectives ont vu le jour.
La plage horaire  samedi à 11 heures  s’est fixée pour la séance collective où nous nous concentrerons sur certaines scènes et le travail d’interprétation. Les séances individuelles sont à la carte, pour ceux qui veulent faire du détail sur leur partition, ou sur la mémorisation du texte.
Finalement, le confinement nous rapproche (de loin !) plus que prévu, puisqu’il n’était question que d’un rendez-vous par mois au départ. Rien que la semaine du 30 mars nous avons eu quatre rendez-vous sur Zoom et Skype.
Évidemment cela ne remplace pas les répétitions en présentiel, mais cela nous permet de continuer, de ne pas oublier le projet et de maintenir un lien avec les personnes les plus isolées ou les plus fragilisées par le contexte.
Petit à petit, les comédiens stagiaires nous livrent leur production écrite, et le projet avance comme cela, avec la bonne volonté de tout le monde.
Par ailleurs la maison du Fier aux Portes, de son côté aussi, continue à travailler. Dernièrement, les responsables nous ont demandé un résumé du projet pour les différents programmes de communication.

Voilà, en attendant de continuer à vous donner des nouvelles, et de vous informer de la date retenue pour la représentation finale en chair et en os.