Le Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité

Depuis 2005, l’association est chargée de l’organisation et de la réalisation du Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité (CLAS) pour les élèves de 6ème, 5ème, 4ème, en partenariat avec l’équipe pédagogique du Collège Les Salières de Saint-Martin de Ré. Ce projet est évalué et validé par l’Inspection Académique, la CAF, la Délégation Départementale de la Cohésion Sociale et la Préfecture ; il est financé par la Communauté de Communes de l’île de Ré et la CAF. 

Ce dispositif permet : 
– d’aider les jeunes à acquérir des méthodes d’apprentissage, de mémorisation pour faciliter l’accès aux savoirs. 
– de valoriser leurs acquis et de renforcer leur autonomie personnelle et leur capacité de vie collective. 
– d’élargir leurs centres d’intérêt en leur proposant des activités diverses. 
– d’être en lien avec les parents pour le suivi de la scolarité de leur enfant et la facilitation des liens avec le collège. 

Cet accompagnement est subordonné aux difficultés de maîtrise des savoirs de base et/ou au besoin de retrouver confiance en ses capacités. Certains enfants présentant des troubles du langage tel que la dyslexie peuvent être accompagnés au sein du CLAS. L’accompagnement est réalisé par les formatrices salariées de Ré-Clé-Ré en collaboration avec les formateurs bénévoles. Le CLAS est organisé au sein des locaux de l’association, 8 enfants maximum sont accueillis chaque lundi, mardi, jeudi et vendredi de 17h à 19h avec un goûter préparé par l’équipe.

Les jeunes de 3ème peuvent poursuivre le CLAS et sont accompagnés par des bénévoles. Cet accompagnement est mis en place par Ré-Clé-Ré pour les jeunes qui ont participé au CLAS en 4ème et qui souhaitent être suivi pour la dernière année au collège. 

Nous offrons la possibilité aux parents qui le souhaitent de rencontrer les formatrices à la fin du CLAS de 19h à 19h30. Les familles ont également la possibilité de prendre rendez-vous en journée pour des échanges plus personnalisés.  Ce temps est précieux : il permet de faire le point sur l’apprentissage et sur les adaptations éventuelles à envisager quant aux difficultés repérées. C’est aussi l’occasion de partager les informations recueillies par les formatrices qui participent aux conseils de classe trimestriels organisés par le collège pour les parents qui ne peuvent se rendre disponibles. Les formatrices peuvent jouer un rôle de médiateur entre le collège (les professeurs) et les parents en cas de besoin. Elles peuvent les accompagner, les aider à réfléchir au choix d’orientation post collège, ou vers une structure adaptée pour un soutien particulier si nécessaire. 

De nombreuses activités à destination des enfants et adolescents du CLAS ont été organisées depuis sa création en 2005. Des projets annuels sont formalisés en fonction du groupe CLAS, des besoins et des demandes des jeunes. Depuis 2019, Christine LEGOUPIL, propose un espace détente les mardis et jeudis pour les jeunes intéressés. Formée à la sophrologie, elle propose des techniques de respiration de façon à permettre de relâcher les tensions de la journée et pourquoi pas de repartir avec des exercices de bien-être à reproduire à la maison seul ou en famille. 

Le confinement passant, il était normal pour nous de maintenir un lien avec les jeunes et, avec l’aide de 2 bénévoles, nous avons pu mener des appels en visio pour les jeunes intéressés via Zoom, Messenger, WhatsApp… Afin de terminer l’année sur une note positive, nous avons organisé un goûter le vendredi 19 juin afin de nous retrouver et de profiter de l’occasion pour dire au revoir à Typhaine qui était en Service Civique Volontaire depuis septembre 2019. 

A l’aide d’un questionnaire réalisé au sein de Ré-Clé-Ré, nous avons pu demander aux jeunes leurs ressentis sur cette période particulière et leurs réponses nous ont permis d’aboutir à la synthèse suivante : 
– Pour eux, le maintien du lien a été bénéfique que ce soit pour l’accompagnement scolaire ou pour discuter tout simplement avec d’autres personnes que les parents ou la famille. 
– Les appels en visio ont été vécus de façon très différente par chacun, certains étaient plus concentrés que lors du CLAS en présentiel et d’autres l’étaient beaucoup moins (question d’habitude sûrement…). 
– Cette expérience est à renouveler si besoin, car elle a produit des effets bénéfiques pour tous. 
En conclusion, le CLAS en distanciel nous a permis de continuer à suivre les jeunes et de maintenir un lien même si nous préférons tous nous voir en face à face. Nous étions impatients de nous retrouver début juillet pour l’atelier d’été en présentiel qui a permis d’effectuer les révisions du programme scolaire mis à mal par le confinement. Une dizaine de jeunes ont participé à cet atelier intitulé ” Atelier d’été pour le soutien à la scolarité”. 

Nous avons également répondu à un appel à projet lancé par Amnesty International dans le cadre «des rencontres Plumes Rebelles» : lire, écrire, débattre, illustrer sur le thème de l’esclavage aujourd’hui. Nous avons choisi deux des huit nouvelles sur l’esclavage du concours 2019 proposées sur le site des Plumes Rebelles, et nous avons réalisé les premières pages de couverture en imaginant la couverture d’une BD.

 Julie TAPPOU et Typhaine CHARDENON ont organisé pendant les vacances de la Toussaint une visite culturelle sous forme de jeu de piste dans les rues de La Rochelle . Le transport des enfants a été possible grâce au mini-bus de Ré-Clé-Ré. Cette journée a permis de découvrir des endroits cachés et inconnus de la plupart des enfants, de profiter autrement du groupe CLAS. Cette expérience d’animation pendant les vacances scolaires sera renouvelée.